Autour de l’école, aménagement des rythmes de vie des enfants

Il est 7 heures, l’école s’éveille…
La réalité d’un accueil préscolaire pour des enfants d’âge maternel. Des enfants fatigués, un peu, beaucoup ou pas du tout… Quelle prise en compte du rythme de chacun à l’aube d’une journée déjà commencée ?
Durée : 8 mn

suivi de : Aujourd’hui, y’a pas école !
Un mercredi en centre de loisirs. Un espace qui cherche à marquer sa différence avec l’école. Une équipe au travail qui réfléchit à l’organisation de cette journée située au cœur d’une semaine régie par le rythme scolaire. Mercredi : jour de rupture ?
Durée : 14 mn

suivi de : La cloche a sonné, l’école est finie… ?
Du centre de loisir dans et hors de l’école, à l’étude dirigée, en passant par une animation éducative périscolaire (AEPS) : quatre structures de prise en charge collective posent la question de leur légitimité après une journée de classe.
Durée : 22 mn

Voir un extrait du film

Image de prévisualisation YouTube

Commander le film

Appelle-moi Bwaé

Après cent cinquante ans de colonisation du peuple kanak… À une décennie des Accords de Matignon et de la fameuse poignée de mains entre Jean-Marie Tjibaou et Jacques Lafleur… À l’aube des Accords de Nouméa qui replacent le peuple kanak et sa civilisation au coeur du dispositif de décolonisation… … la jeunesse kanak se cherche. Qu’en est-il des repères identitaires légués par les Anciens ? Comment se déclinent-ils aujourd’hui ? Depuis les événements de 1984 et 1988, d’autres formes d’expression des revendications identitaires s’expriment à travers la musique, le théâtre… Ce film se veut un espace de parole et la contribution d’un groupe de jeunes kanak de la Province-Nord de Nouvelle-Calédonie à une authentique construction politique, économique, culturelle et sociale de KANAKY, pays en devenir.

Voir un extrait du film

Image de prévisualisation YouTube

Commander ce film

60 ans d’utopie concrète

A l’occasion du congrès de Montpellier en 1997, ce film tente de cerner le sens de l’action des Ceméa au cours de leurs soixante premières années d’existence : leur naissance sous le front populaire, la libération et le développement national et international du mouvement, le sens éducatif de l’agir, la participation au changement social et politique… Avec les témoignages de Denis Bordat, Pierre Girard et Lucien Bonnafé et les extraits des films : Brécéan de P. Richard, La cure de santé de J.P. Daniel, Œuvres en souffrance de J. Bos, O. Chopard et B. Guhur, Rendez-vous d’été de J. Bompas, G. et M. Jouanne, Génération Europe, génération image de P. Trédez, Carole et Greg de A. Buvat.

Voir un extrait du film

Image de prévisualisation YouTube

Commander ce film

L’agir dans l’éducation

« L’éducation doit se fonder sur l’activité, essentielle dans la formation personnelle et dans l’acquisition de la culture. » Gisèle de Failly, Fondatrice des Ceméa
Pas un pays n’y échappe. Les inégalités s’accentuent devant l’éducation et la culture. En même temps, ceux qui peuvent payer sont poussés à consommer. L’idéologie libérale pénètre l’imaginaire et les valeurs. Le service public et l’intérêt général sont battus en brèche. Inscrite dans l’Éducation populaire, l’action des Ceméa s’écarte du cycle déboussolé de la consommation. Elle veut, par l’éducation et la formation, rendre chacun acteur de sa vie. Qu’il s’agisse de culture technique et scientifique, de connaissance de l’environnement, d’expression plastique, de vie physique et des jeux, de pratiques culturelles, ce film témoigne de la manière dont l’éducation nouvelle répond concrètement aux enjeux actuels du développement des enfants et des jeunes.

Voir un extrait du film

Image de prévisualisation YouTube

Commander ce film

Accueils collectifs de mineurs

« Donnons la possibilité aux enfants d’agir sur leur quotidien, de s’y confronter, de le transformer ». Nous avons voulu rêver collectivement, résister à la marchandisation des loisirs et montrer que d’autres loisirs possibles. Un espace qui respecte le rythme de l’enfant où l’activité se construit dans une démarche partagée, où l’enfant a toute sa place, où l’environnement est pris en compte tant dans l’activité que dans l’alimentation … C’est en image et avec le soutien de la CNAF que les Cemea Pays de la Loire en partenariat avec une association de jeunesse et d’éducation populaire, Anim’action, ont pu mener une recherche/action porteuse de sens et qui nous l’espérons permettra le débat, la rencontre et des « essaimages » »

Trois parties : « C’est nous qui font » (35’) ; « C’est nous qui décide »(20’) ; « Paroles(43’) ».

Voir un extrait du film

Image de prévisualisation YouTube

Commander ce film

Page 3 sur 3123