« L’amour en toutes lettres » un court-métrage sur l’illettrisme

La BDP de Mayotte, les Céméa Mayotte, la troupe de théâtre M’Lezi, Digicut media et les partenaires du projet de l’Education à l’image ont réalisé dans le cadre d’un atelier d’écriture de scénario, tournage et montage d’un court-métrage sur l’illettrisme.

Voir le descriptif du projet et de sa démarche.

En savoir plus sur les actions des Ceméa de Mayotte…

Une réflexion au sujet de « « L’amour en toutes lettres » un court-métrage sur l’illettrisme »

  1. Votre interpre9tation est poslibse mais le refus de participer e0 cette instruction peut aussi eatre la manifestation d autres de9saccords: la personne qui assure l instruction ne convient pas, re9server cet enseignement e0 un autre cercle,etc. Stricto sensu, ce n est donc pas obligatoirement la manifestation d une non croyance.Cette demande de dispense ne se justifie pas comme une pre9fe9rence pour les religions mais historiquement comme une re9ponse pour assurer la liberte9 de conscience.Pourquoi l institutionnaliser comme un principe? On peut juste la voir comme une question pratique d organisation. Ce syste8me se comprend et a sa cohe9rence. Beaucoup s y retrouve.Que vous souhaitez l abandon du concordiat peut par contre tout e0 fait s entendre et se de9battre. Mais l e9change se situe e0 un autre niveau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *